Devenir éleveur canin par correspondance

Parmi les formations du secteur animalier pouvant être suivie par correspondance figure celle d’éleveur canin. S’il est un métier qui nécessite d’être passionné, c’est bien celui d’éleveur canin. Au-delà de l’attendrissement que l’on ressent à la naissance d’une portée de chiots, il comporte des contraintes énormes en terme de temps. Il faut donc être certain de sa “vocation” avant de se lancer dans l’investissement que représente l’achat de couples reproducteurs et les mises aux normes des locaux.

L’exercice de la profession d’éleveur canin n’est assujetti à aucun diplôme, ce qui ne signifie nullement que l’on puisse s’y lancer uniquement armé de son amour pour les animaux : de solides connaissances s’imposent pour mener à bien cette entreprise. D’ailleurs ces connaissances font partie des conditions nécessaires à l’obtention du certificat de capacité à l’élevage.

Hormis à avoir suivi la filière scolaire menant à cette profession, vous pouvez vous former à tout âge et si vous n’avez pas la possibilité de suivre une formation traditionnelle, vous pouvez devenir éleveur canin par correspondance. Précisons tout de suite que ce type de formation débouche sur une attestation de suivi mais pas sur un diplôme.

La formation théorique ne présente pas de problème particulier mais les choses se compliquent sérieusement pour trouver un stage pratique. Il est vrai que cette difficulté est la même pour ceux qui souhaitent effectuer une formation en alternance : peu d’éleveurs professionnels disposent de structures assez importantes pour accueillir des stagiaires (sans compter ceux qui rechignent à former celui qui risque fort de devenir un jour un concurrent). Mais quelques écoles à distance s’étant associées à des éleveurs qui prennent leurs élèves en stage, c’est vers elles que vous devez vous orienter en priorité.

Conditions d’accès à la formation d’éleveur canin par correspondance

En tant qu’établisement privé, chaque école a ses propres conditions d’accès à la formation. Méfiez-vous toutefois de celles qui n’exigent aucun pré-requis : il y a fort à parier qu’elles sont plus intéressées par l’épaisseur de votre portefeuille que par vos chances de réussite. Dans le cadre des formations classiques, un niveau 3ème minimum est demandé.

Programme de la formation

Là aussi chaque établissement a son propre programme, ou du moins sa propre méthode pédagogique. Le programme est sensiblement équivalent d’une école à l’autre mais plus ou moins complet ; il doit cependant aborder les points suivants.

1) Le métier d’éleveur canin et félin

  • différents type d’élevage et gestion de l’activité

2) Les principales races

  • races canines : origine, caractéristiques, classification
  • races félines : origine, caractéristiques, classification

3) Cynophilie – Félinotechnie – Toilettage

  • cynophilie et félinotechnie : organisation, standards de race
  • bases du toilettage

4) Législation de l’élevage

  • législation générale et réglementation sanitaire
  • législation de la vente de chiots et de chatons

5) Biologie animale

  • morphologie externe du chien et du chat ; anatomie appliquée
  • nutrition et diététique

6) Connaissance de l’animal

  • développement comportemental et troubles
  • rôle de l’animal dans la société

7) Toxicologie

  • produits et plantes toxiques
  • différents types d’intoxication

8) Génétique

  • bases et applications en élevage
  • modes de sélections génétiques des reproducteurs
  • maladies d’origine génétique

9) soins : entretien et prévention

  • soins courants
  • prévention et traitement des maladies en élevage
  • processus infectieux et parasitaire
  • processus tumoral et traumatique

10) Maladies : étiologie et prophylaxie

  • maladies infectieuses, parasitaires et zoonoses
  • maladies endocriniennes et syndromes divers

11) Locaux d’élevage

  • installations
  • entretien
  • mesures sanitaires

12) Reproduction

  • anatomie de l’appareil génital et physiologie de la reproduction
  • sélection et suivi des reproducteurs
  • gestation et la mise-bas
  • soins aux nouveaux – nés
  • sevrage
  • pathologies de la reproduction

Il est conseillé d’opter pour une école dont le programme comporte la préparation au Certificat de capacité.

Stage

Un stage chez un éleveur de deux mois est le minimum pour se familiariser avec la mise en application des connaissances acquises, l’idéal étant de six mois pour prétendre exercer correctement la profession. Pour que ce dernier soit considéré comme valable, une convention de stage doit êre signée entre l’organisme de formation, l’étudiant et l’employeur.

Un dernier conseil concernant la formation éleveur canin par correspondance. Lors de la recherche de votre établissement de formation, vous devrez bien faire la différence entre les cours destinés à former des éleveurs professionnels et ceux s’adressant à des éleveurs amateurs. Si certaines écoles mentionnent bien la finalité de leur formation, d’autres en revanche omettent volontairement cette précision.